Chargement

Entrez votre recherche

Projet de Prise en Charge du Psychotrauma

Follow Me
Tweet

 

La guerre du Haut-Karabagh a enclenché des événements traumatogènes provoqués par l’exode et la mort. Pour mieux comprendre la dimension collective du psychotraumatisme, il faut pointer 3 particularités non négligeables de ce conflit :

La mobilisation d’hommes et des jeunes conscrits (étudiants, pères de famille…).

La répétition des traumatismes de la guerre de 1990-1994 (descendre dans les abris, fuir les bombardements…)

La Turquie, partie prenante du conflit, réveillant le fantôme de 1915.

« ALLER VERS » LES PERSONNES VULNÉRABLES

Depuis la signature de l’accord de fin des hostilités, s’ajoute l’exode forcé, le traumatisme généré par l’abandon des villages et l’impossible retour pour des dizaines de milliers de Karabaghtsis.

Dans la perspective de faire un relevé des besoins de la prise en charge du psychotraumatisme une mission a été réalisée fin octobre en Arménie. Les rencontres avec les professionnels du secteur social a mis en lumière le besoin de soutien dans la formation, la sensibilisation et la prise en charge du psychotraumatisme. C’est dans une dynamique « d’aller vers » les personnes vulnérables, que s’est construite une aide psychologique.

CRÉATION D’OUTILS DE PRISE EN CHARGE DES PSYCHOTRAUMATISMES.

C’est dans cette optique que notre ONG YERKIR Europe porte ce projet de création, d’impression et de diffusion de dépliants à l’attention des structures médico-sociales et socio-cutlturelles en Arménie et en Art­sakh.

Des dépliants sur des thèmes spécifiques, qui ont été soulevés et demandés par les professionnels rencontrés en Arménie mais également des dépliants dédiés aux familles et aux enfants. Ces dépliants sont construits sur la base de conseils pratiques, de données scientifiques et d’outils à l’accompagnement du psychotraumatisme.

DÉPLIANTS A DESTINATION DES PROFESSIONNELS :

– Le psychotraumatisme chez l’enfant.

– L’accompagnement du deuil en situation traumatique.

– Comment parler de la mort à un enfant.

DÉPLIANT A DESTINATION DES FEMMES ENCEINTES ET DES JEUNES-MÈRES :

Les bases du développement psycho-affectif de l’enfant.

DÉPLIANT-JEU POUR LES ENFANTS (à visée psychopédagogique) :

Le jeu est le moyen développemental le plus approprié et puissant que possède l’enfant pour construire une relation avec l’adulte et développer sa pensée causale.

Objectifs :

– Offrir un support d’expression aux enfants sur des sujets peu abordés en famille.

– Permettre aux enfants d’élaborer les questions complexes auxquelles ils sont confrontés depuis le début de la guerre.

– Créer un support d’échange avec la famille ou avec le professionnel présent.

– Donner du sens et du crédit à ce qui peut être vécu par l’enfant et qui peut parfois être difficile à exprimer.

Au même titre que les adultes qui ont besoin d’élaborer et de poser des mots sur le vécu traumatique, les enfants même isolés, peuvent grâce au jeu et à un support psychopédagogique papier appréhender les questions de l’exode, la guerre, le deuil.

ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL DU PROJET PAR DES SPÉCIALISTES FRANCO-ARMÉNIENS

Ce projet, porté par notre ONG YERKIR (Europe), a été construit par des cliniciens français d’origine arménienne (psychologue, psychiatre et pédopsychiatre) en lien avec un réseau de travailleurs sociaux et de professionnels médicaux et paramédicaux d’Arménie, il permettra d’outiller les acteurs de terrain.