Chargement

Entrez votre recherche

Ethnomusicologie – Van Project

Yerkir – Think & Do Tank développe depuis plus d’une dizaine d’années des programmes dans le but d’établir des ponts avec les sociétés civiles turque, kurde et les populations crypto-arméniennes (islamisée ou alévisée en Turquie).

En 2010, Yerkir – Think & Do Tank  lançait un programme visant à retrouver une part de l’héritage du patrimoine culturel immatériel arménien encore vivant en Turquie tout en pérennisant l’enseignement de la musique traditionnelle arménienne.  L’un des objectifs était de pouvoir retrouver des instruments qui ne sont plus utilisés ou bien des genres musicaux qui ne sont plus diffusés en Arménie. Il s’avère que certaines populations en Turquie ont gardé et continuent de préserver des fragments de culture arménienne, dont des chants, des musiques et des instruments. On trouve un éventail complet d’œuvres arméniennes référencées par des artistes Zazas, Kurdes, Crypto-Arméniens ou Hamchènes.

Les buts du projet :

Faire des études ethnographiques et ethnomusicologiques sur la pratique d’instruments et de genres musicaux arméniens ayant encore cours en Turquie dans des populations de l’Arménie Occidentale (Hamchène, Zaza, Kurde, Alevi, Crypto-Arménien…).
Mise en réseau de musiciens d’instruments traditionnels d’Arménie et de Turquie par le biais de workshops et de résidences.
Etudier les instruments traditionnels disparus ou en voie de disparition et les réhabiliter.
Restituer le projet en organisant des concerts en Turquie et en Arménie.

Objectifs du projet :

Création d’un groupe d’étude composé de professionnels de la musique traditionnelle arménienne à Erevan (musicologues, musiciens, luthiers, historiens de l’art, ethnologues).
Étudier les instruments toujours joués en Arménie Occidentale (bargabezouk/dgzar, ghaval, saz…) aujourd’hui le nord-est de la Turquie.
Faire des voyages d’études ethnographiques et ethnomusicologiques en Turquie pour recenser la pratique de genres musicaux et la fabrication d’instruments arméniens.
En dehors du caractère culturel et de préservation du patrimoine, ce projet pourra aussi participer au dialogue entre les sociétés civiles arméniennes et turques par le biais d’un héritage commun, la musique traditionnelle arménienne.

Au départ ce projet s’est articulé, à Erevan, autour d’un groupe d’étude composé d’experts de la musique traditionnelle arménienne sous la direction du musicologue Norayr Kartashyan. Sa mise en œuvre a débuté, en novembre 2010, par la création d’un ensemble musicale de recherche ethnomusicologique le Van Project, composé d’une vingtaine d’étudiants du Conservatoire Nationale d’Arménie âgés de 16 à 20 ans. Cette troupe constitua l’ossature d’un programme qui permettra de faire revivre l’enseignement d’instruments et de genres musicaux arméniens perdus.

Entre 2010 et 2013, plusieurs missions d’études ethnographiques et ethnomusicologiques ont eu lieu en Turquie. Ces missions ont permis par le biais de workshops et de résidences de faire travailler les musiciens du Van Project et des musiciens locaux. De nombreux concerts ont été donnés par le Van Project à Erevan et en Turquie (Münzür Festival du Dersim, Festival Arguvan de Malatya, Diyarbakir, Van et Istanbul).

Au cours de ces trois années, le Van Project a pu réhabiliter des instruments et des musiques arméniennes, mais il a aussi permis de faire revivre l’identité arménienne en Turquie et de créer des liens inédits entre des populations qui n’avaient pas ou peu de contacts entre elles auparavant. Près de cent ans après le Génocide arménien, l’action de Yerkir – Think & Do Tank prouve que bien des choses restent à entreprendre sur ces terres restées trop longtemps en friche depuis 1915.

Réhabilitation du Dgzar, cornemuse arménienne

Le premier instrument que le Van Project a réhabilité est une cornemuse traditionnelle arménienne appelée dgzar ou bargabzoug. Instrument populaire des montagnards du plateau arménien, c’est une variante de la cornemuse. Il est composé d’une poche de cuir ou de peau qui permet de sortir les sons de plusieurs roseaux.  Cet instrument a pratiquement disparu d’Arménie mais il est encore utilisé en Turquie par les Hamchènes (Arméniens islamisés au XVIIIème siècle des régions de Rize et d’Artvin) sous le nom de Tulum.

En janvier 2011, une mission d’étude d’experts du Van Project s’est déplacée en Turquie pour rapporter des Tulums et les étudier. Avec l’aide d’un des derniers musiciens à savoir en jouer en Arménie, le varbed (maître) du dgzar, Vladimir Smbatyan (80 ans) nous avons pu fabriquer des dgzars et transmettre sa pratique aux nouvelles générations du Van Project.

14 mars 2011, 1er concert du Van Project à Erevan

Dans le cadre d’une conférence internationale que notre ONG a organisé à Erevan, le mardi 15 mars 2011, sur le thème « Renforcement de la sensibilisation de la société civile turque au génocide des Arméniens » en présence de deux intellectuels et leaders d’opinions turcs, Cengiz Aktar et Ali Bayramoglu, une soirée artistique en hommage à Hrant Dink a été organisée ou le Van Project c’est produit pour sa première fois au Centre National de Musique de Chambre d’Erevan.

24 mai 2011, second concert du Van Project à Erevan

Dans le cadre de la préparation de la mission ethnographique prévue en Turquie en juillet 2011, un concert a été organisé au  théâtre de Marionnette d’Erevan pour que l’Ensemble Musical Van Project puisse conforter ses acquis et sa pratique.

Juillet 2011 - mission ethnographique en Turquie

Une mission d’études ethnographiques et ethnomusicologiques s’est rendue en Turquie du 18 juillet au 4 août 2011 dans les régions Hamchènes et au Dersim.

En complément de l’ensemble musical Van Project, composé de 16 personnes, une ethnomusicologue de l’Université d’Etat d’Erevan, participait à cette mission. L’objectif était de compiler les données des recherches d’une manière plus académique dans le but de répertorier et de coordonnées nos recherches avec celles du département d’Ethnomusicologie de l’Université d’Etat de Erevan.

Dans un souci de recenser les restes de l’identité arménienne, dans les régions visitées nous avons couplé cette mission d’ethnomusicologie, axé essentiellement sur la musique, d’une mission ethnographique pour couvrir les autres champs de recherche comme la tradition orale, les pratiques religieuses, les lieux de cultes, les crypto-arméniens… Nous avons délégué ces recherches au professeur émérite d’ethnologie de l’Académie des Sciences d’Arménie, Hranush Kharatyan et à la Turcologue de l’Université d’Etat de Erevan, Anush Hovhannisyan, le chargé des projets de Yerkir à Erevan, Robert Tatoyan complétait cette mission.

Cette mission ethnographique et ethnomusicologique en Turquie a pu se réaliser grâce à un partenariat avec la fondation turque Anadolü Kültür. Cette fondation nous a permis de faire un travail en amont de contacts dans les régions visités et elle a dépêché durant toute la durée du voyage, une chargée de mission pour nous accompagner et faciliter les démarches administratives et de logistiques. La Fondation Anadolü Kültür a aussi pris en charge la participation d’une ethnomusicologue turque de l’université d’Istanbul à ce projet.

Durant ce séjour en Turquie, plusieurs workshops ont pu se dérouler avec des musiciens locaux dans le pays Hamchène et au Dersim. Trois concerts du Van Project ont été organisé dans le cadre de festival : Arguvan de Malatya, le 24 juillet 2011 (5 000 personnes), Münzür Festival du Dersim, concert du « Van Project » le 29 juillet à Ovaçik (5 000 personnes) et Hozat le 30 juillet (7 000 personnes).

Hopa - workshop du Van Project avec des musiciens Hamchènes

Rencontre en pays Hamchène

Çamlıhemşin - Workshop avec des musiciens Hamchènes

Malatya - Workshop et concert du Van Project

Nazımiye/Dersim - Worshop avec des musiciens Alévis Zaza

Ovacık/Dersim Münzür Festival - Concert du Van Project

Hozat/Dersim Münzür Festival - Concert du Van Project

Istanbul, septembre 2011 - Remise des prix Hrant Dink

Lors de la soirée en hommage à Hrant Dink, le 14 mars 2011, à Erevan en présence des intellectuels turcs, Cengiz Aktar et Ali Bayramoglu, ce dernier, en tant que président du jury du prix Hrant Dink, séduit par la qualité et le sens du projet, a invité le Van Project à se produire à Istanbul lors de la remise des prix de la Fondation Hrant Dink.

Diyarbakir, septembre 2011 - Ouverture du Social Forum

Dans le cadre du Social Forum « Mesopotamia », organisé à Diyarbakir, le Van Project a été invité par la municipalité pour assurer la partie artistique de l’ouverture du Forum Social du 21 septembre 2011.

Erevan, avril 2012 - Concert de restitution du Van Project

Le 2 avril 2012, l’ensemble musical Van Project donnait un concert au Théâtre Hagop Baronian de Erevan en restitution de ses travaux.

Diyarbakir, septembre 2012 - Concert du Van Project

Invité par la municipalité de Diyarbakir, l’ensemble Van Project a établi une résidence au conservatoire municipal Aram Tigran pour travailler avec des musiciens locaux. Ces sessions musicales se sont conclus par un concert le 6 septembre 2012.

Van, septembre 2012 - Concert du Van Project

Le 8 septembre 2012, à l’invitation de la municipalité de Van, le Van Project c’est produit lors d’un concert pour l’inauguration du Kûltür Park.